Une élection, une responsabilité  

Les citoyen-ne-s de la Ville de Genève ont décidé de m'élire au Conseil administratif. Je m'engage avec toute mon expérience et mon énergie dans ce mandat, pour répondre à leurs attentes.

Un dimanche du mois d’avril 2011, les citoyennes et citoyens de la Ville de Genève ont fait le pari d’élire au Conseil administratif un genevois d’adoption, libanais et suisse-allemand. Ce moment évidemment marquant est à la fois l’aboutissement d’un long processus et, je l’espère, le début d’une belle histoire. Qu’une ville importante et largement connue dans le monde entier choisisse d’élire une personne qui vient d’ailleurs, avec des origines mixtes, n’est pas banal. Ce pari, qui représente une forme d’audace, explique en partie la notoriété de cette ville, faite de brassages d’idées et de populations, mosaïque multiple, aussi bien sur le plan culturel que socioéconomique.

J’ai considéré ce résultat comme un mandat fort, celui de m’engager en faveur de toute la diversité de cette collectivité, en mobilisant toute mon expérience et mon énergie au service des valeurs de solidarité, de justice et de progrès.

Depuis, je travaille activement à des solutions concertées, respectueuses de l’intérêt général, qui font évoluer positivement la cohésion et la qualité de vie partagée à Genève.