Associatif 

Mon engagement associatif a débuté bien avant mon parcours au sein du parti socialiste et dans les institutions.

Déjà à 15 ans, en réaction à la guerre au Liban, j'avais créé avec quelques amis au Liban un mouvement pacifiste, avec des relais dans plusieurs pays, dont la France et la Suisse. Il s'agissait surtout d'un réseau d'échanges et de sensibilisation. Lors de mon passage à Bienne et durant les années suivantes, l'association s'est notamment concentrée sur des enjeux suisses, comme la promotion du service civil, la problématique des requérants d'asile en Suisse ou la sensibilisation contre les jouets de guerre.

Pendant mes études à Zurich, je me suis fortement  engagé dans les associations étudiantes, d'abord au niveau local (section de physique puis EPFZ), et par la suite à l'échelle nationale, au sein de l'Union Nationale des Etudiants-es de Suisse (UNES), que j'ai présidée en 1988-89. Cet engagement a aussi connu une forte dimension européenne, l'UNES ayant été membre active du Bureau de liaison des unions étudiantes d'Europe occidentale (c'était avant la chute du Mur de Berlin!) et du "European Meeting" (rencontre de l'ensemble des Unions nationales d'étudiants-es en Europe). J'ai eu ainsi la chance de vivre de près les dernières années de guerre froide et les prémisses de la transition en Europe de l'Est, puis la chute du Mur et son impact aussi sur le monde universitaire.

Dans ce cadre, nous nous engagions autant pour des causes liées à la vie étudiante: démocratisation des études (gratuité des études et bourses suffisantes!), logements abordables pour les étudiants, participation aux instances universitaires, etc., que pour des enjeux  plus larges: égalité des chances et promotion des femmes du monde académique, transparence de la gestion universitaire, la science au service de l'intérêt général, etc.

A Genève, outre mon engagement croissant au sein du parti socialiste, j'ai consacré beaucoup de temps et d'énergie à diverses associations:

  • membre puis vice-président du Comité de la Maison de quartier des Eaux-Vives (1992 – 2002), expérience qui a permis d'acquérir une connaissance approfondie de la vie d'un quartier
  • membre du Comité de l’Association Transports et environnement - section de Genève (ATE-Genève) (1999 - 2011, président 2003 –2007), avec un point fort sur le développement des transports publics à Genève et la promotion de la mobilité douce
  • membre du Comité du Groupe sida Genève (2001 - 2011, président 2003 – 2008), avec un point fort sur l'évolution du travail de prévention et d'accompagnement des personnes vivant avec le virus du Sida, ainsi que la lutte contre les discriminations toujours présentes
  • membre fondateur de l’association d’habitant-e-s « Vivre aux Eaux-Vives » (2002), qui a mis l'accent sur les dossiers de la mobilité dans le quartier (zones 30, rues à trafic modéré, etc.) et sur la conservation du patrimoine bâti

Je suis aussi membre de nombreuses autres associations, comme l'ASLOCA, le WWF, Amnesty, l'OSEO Genève, Greenpeace, ProVélo, TRIAL, Réalise, OuestRail, l'Union libanaise culturelle en Suisse, l'Association de sauvegarde du Léman, Slowfood, Platôdart, etc.